par Espace Théosophie
Affichages : 935

Les articles de la rubrique Documentation sont rédigés par les principaux propagateurs de l'enseignement de la Théosophie depuis le renouveau de ce Mouvement au XIXe siècle.  

Helena Petrovna Blavatsky (1831 – 1891)

Fondatrice de la Société Théosophique à New-York en 1875, H.P. Blavatsky écrira de nombreux ouvrages dont les plus connus sont Isis Dévoilée, La Doctrine Secrète et la Voix du Silence.

Elle écrivit aussi quantités d’articles dont ce site regroupe quelque uns des plus importants.

Que proposent ces articles ? Faire connaître une philosophie très ancienne, la Théosophie (ou sagesse divine), qui est un enseignement spirituel sur le Divin, l’Homme, la Nature. L’Unité de la Vie, le progrès par l’affaiblissement du sens de séparation entre les hommes, les Lois des cycles, d’évolution universelle, de réincarnation et de karma, le devoir et la responsabilité, aider chacun à se connaître lui-même (esprit, âme et corps) et à progresser par des efforts « auto-induits et autodéterminés » composent les points marquants de cet enseignement.

La Théosophie est un mouvement de « réforme morale et intellectuelle qui n’exclut aucune croyance, mais n’en adopte aucune. […] Les trois objets du programme théosophique peuvent se résumer par les trois mots Amour, Science, Vertu, et chacun est inséparable des deux autres. […] C'est par l'union étroite et fraternelle des Sois supérieurs des hommes, par la croissance de la solidarité d'âme, par le développement de ce sentiment qui nous fait souffrir en pensant aux souffrances d'autrui, que pourra être inauguré le règne de l'égalité et de la justice pour tous, et que s'établira le culte de l'Amour, de la Science et de la Vertu, défini dans cet admirable axiome : « Il n'y a pas de religion plus élevée que la vérité ». (H.P. Blavatsky, « Théosophie et Bouddhisme ».

William Quan Judge (1851 – 1896)

W.Q. Judge fut un des trois principaux fondateurs de la Société Théosophique, avec Mme Blavatsky et H.S. Olcott, et propagateur de la Théosophie aux Etats-Unis. On lui doit de nombreux écrits : Les Lettres qui m’ont aidé, les Echos de l’Orient, l’Épitomé de Théosophie, l’Océan de Théosophie, une édition de la Bhagavad-Gîtâ et des Aphorismes du Yoga de Patañjali.

Ses nombreux articles sont de très grande valeur éthique, spirituelle et pratique, et répondent à de nombreuses questions que chacun se pose.    

Robert Crosbie (1849 – 1919)

Robert Crosbie est le fondateur de la première Loge Unie des Théosophes en 1909, à Los-Angeles (États-Unis). Nous pouvons le connaître par son ouvrage The Friendly Philosopher, (Le Philosophe Amical), composé à partir de ses lettres et articles, et l’ouvrage Answers to Quastions on the Ocean of Theosophy [Réponses aux questions sur l’Océan de Théosophie] composé à partir de notes prises par des amis lors de ses réunions d’étude.

Un grand nombre de ses lettres, mémorandums et comptes-rendus de conférences, du Friendly Philosopher ont été traduits et édités dans les Cahiers Théosophiques. On lira avec intérêt les extraits qui sont disponibles sur ce site. 

B.P. Wadia (1881 – 1903)

D’une grande famille indienne B.P. Wadia contribua beaucoup au développement de la Loge Unie des Théosophes dans le monde.

Ses écrits sont peu connus du public, mais sont très importants pour comprendre le sens pratique, éthique et mystique de l’enseignement de la Théosophie.

Autres auteurs

De nombreux auteurs Théosophes, souvent anonymes, au XIXème et au XXème ont contribué à propager l’enseignement de la Théosophie. Quelques-uns de leurs articles sont disponibles sur ce site.